Accueil

Les Bataillons Scolaires

La préparation de la revanche sur l'Allemagne, après la défaite de 1870-71 et ses conséquences (annexion de l'Alsace-Lorraine, dette de guerre de cinq milliards de francs-or cautionnée par l'occupation d'une bonne partie du nord-est de la France) commence par le conditionnement des enfants des écoles. Tout l'enseignement est imprégné d'un chauvinisme belliqueux ; histoire, lecture et chants sont des supports majeurs de cette éducation patriotique. La militarisation de l'enfant est un impératif de son instruction.

 

La Gymnastique comporte alors une part d'instruction militaire. Bien des écoliers rentrent en classe en "marche au pas cadencé avec chant". En 1882, Paul BERT crée les Bataillons scolaires, au sein desquels les enfants de 12 ans et plus doivent se préparer à être soldats (uniformes, maniement de fusils en bois, évolutions au pas cadencé, tir scolaire...). En fait, cette institution servira surtout à préparer les défilés du 14 juillet, et disparaîtra en 1892.

Cet état d'esprit durera bien après 1918, alors que la revanche est (provisoirement) consommée : le chant que voici est tiré d'un manuel très répandu, La Première année de Musique, Solfège et Chants (Marmontel, première édition en 1886) ; il est encore présent dans l'édition de 1922 que nous possédons.

Chant de Marmontel et Chantavoine

Le Bataillon Scolaire : chant des Hommes
Cliquer pour entendre la musique Musique de Marmontel

Paroles de H. Chantavoine

Petits enfants, petits soldats
Qui marchez comme de vieux braves,
Sabre au côté, fusil au bras,
Les yeux ardents et les fronts graves,

Petits enfants, petits enfants,
Désertant livres et grammaire,
Vous marquez le pas, triomphants,
Sous le regard de votre mère,

Que pensez-vous, que faites-vous ?
Gais enfants aux mains si fragiles,
Gardez vos jeux et laissez-nous
Le fardeau des armes viriles.

Le Bataillon Scolaire : chant des Enfants
Cliquer pour entendre la musique Musique de Marmontel
Paroles de H. Chantavoine

Nous sommes les petits enfants
Qui voulons servir la patrie,
Nous lui donnerons dans dix ans
Une jeune armée aguerrie.

Nous sommes les petits soldats
Du bataillon de l'Espérance,
Nous exerçons nos petits bras
A venger l'honneur de la France.

Et Barra, le petit tambour,
Dont on nous a conté l'histoire,
En attendant, bat chaque jour
Le rappel dans notre mémoire.



Retour  la page d'accueil
Mise à jour :06/07/2005
La Maison d'Ecole, Rue des Ecoles, Pouilly le Fort, 77240 Vert-Saint-Denis
Tél. : +33 1 64 52 52 72